ACCUEIL

ARTICLE

Actualité

25/10/2016 par ADMIN
L’AFEMET s’active pour la cause de la femme leader
Communiquer de manière efficace, être bien compris et bien comprendre les autres, être informé sur un sujet d’actualité, tels sont les objectifs que poursuit l’Association des femmes du secteur minier ou en entreprise du Togo (AFEMET) en animant, ce mardi 22 novembre 2016 à Lomé, une rencontre d’échange avec les femmes cadres ayant au minimum un BAC+5 ou occupant un poste de responsabilité dans les secteurs public et privé.

Cette rencontre qui a connu la participation d’une soixantaine de femmes et d’une dizaine d’hommes s’inscrit dans le cadre du programme national du leadership professionnel des femmes togolaises initié par le ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation.





Pour la ministre en charge de la Promotion de la Femme, Tchabinandi Kolani-Yentcharé, qui a ouvert les activités de cette rencontre : « la rencontre d’échange permettra de trouver des appuis et stratégies pour une communication efficace, gage d’un environnement de travail convivial ». (…) « Je suis convaincu que nous nous impliquerons activement dans les débats afin que les fruits de ces échanges soient à la hauteur de nos attentes. Aussi, les informations mises à notre disposition nous permettront de mieux comprendre le processus REED+ (NDLR : REDD+ c’est la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts) et la plus-value qu’il offre à la population féminine ».


afemet_femmes_leaders
Photo de famille


Les thèmes de la rencontre étaient ‘Femmes cadres et communication interpersonnelle’ et ‘Informations sur le processus REDD+’. La présentation de haut niveau faite par Dr ABALO Rosine Atafeinam et Mme SAMA Sélifa, respectivement Présidente et Secrétaire Générale de l’association AFEMET sur le premier thème était axée sur les causes des conflits, la communication verbale et non verbale, les pièges relationnels, l’écoute active, etc.

Communiquer de manière efficace, être bien compris et bien comprendre les autres, être informé sur un sujet d’actualité, tels sont les objectifs que poursuit l’Association des femmes du secteur minier ou en entreprise du Togo (AFEMET) en animant, ce mardi 22 novembre 2016 à Lomé, une rencontre d’échange avec les femmes cadres ayant au minimum un BAC+5 ou occupant un poste de responsabilité dans les secteurs public et privé.

Cette rencontre qui a connu la participation d’une soixantaine de femmes et d’une dizaine d’hommes s’inscrit dans le cadre du programme national du leadership professionnel des femmes togolaises initié par le ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation.

Pour la ministre en charge de la Promotion de la Femme, Tchabinandi Kolani-Yentcharé, qui a ouvert les activités de cette rencontre : « la rencontre d’échange permettra de trouver des appuis et stratégies pour une communication efficace, gage d’un environnement de travail convivial ». (…) « Je suis convaincu que nous nous impliquerons activement dans les débats afin que les fruits de ces échanges soient à la hauteur de nos attentes. Aussi, les informations mises à notre disposition nous permettront de mieux comprendre le processus REED+ (NDLR : REDD+ c’est la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts) et la plus-value qu’il offre à la population féminine ».

Les thèmes de la rencontre étaient ‘Femmes cadres et communication interpersonnelle’ et ‘Informations sur le processus REDD+’. La présentation de haut niveau faite par Dr ABALO Rosine Atafeinam et Mme SAMA Sélifa, respectivement Présidente et Secrétaire Générale de l’association AFEMET sur le premier thème était axée sur les causes des conflits, la communication verbale et non verbale, les pièges relationnels, l’écoute active, etc.

De cette présentation et des échanges qui ont suivi, les participant(e)s ont connu les différentes techniques de communication et leur utilisation, et ont trouvé des approches de solutions pour avoir une bonne communication avec leurs collègues et supérieurs au travail, de mêmes qu’avec leurs autres relations en dehors du travail.

 
 
 
La ministre en charge de la Promotion de la Femme,
Tchabinandi Kolani-Yentcharé, à l’ouverture des travaux
 
 
 
 

SUIVEZ NOUS